La Presse, 24 janvier 2004

LAURA-JULIE PERREAULT

Chaleur familiale à Morin-Heights. Extrait:

«Quand il commence à faire trop froid et trop gris en ville, quoi de mieux que de se réfugier
dans un cocon douillet, réchauffé par un foyer et de larges sourires.»

«Assis devant le foyer, c'est avec appétit que nous avons dégusté l'onctueux potage aux poireaux,
la succulente entrée de champignons et les délectables médaillons de sanglier.
La carte des vins de la maison a de quoi satisfaire les plus exigeants.»

«Bien rassasiés, nous sommes montés dans notre chambre pour profiter d'une nuit sans bruit.
Ceux qui préfèrent veiller un peu ont accès à un petit salon où il est possible de regarder la télévision
ou d'écouter de la musique. L'été, une terrasse extérieure et une piscine sont accessibles aux clients.»




Slideshow image